Accueil On fait quoi ? Etude de cas PMA et Eugénisme nazi : l’insupportable comparaison du sénateur Leroy

PMA et Eugénisme nazi : l’insupportable comparaison du sénateur Leroy

885

– Exclusion immédiate d’Henri Leroy du parti Les Républicains

– Pas un sou public ni d’espace médiatique pour les homophobes

– Ouverture immédiate de la PMA

Pétition en ligne : https://www.change.org/p/emmanuel-macron-ouverture-de-la-pma-exclusion-d-henri-leroy-de-lr-pas-un-sou-pour-les-homophobes?recruiter=914819280&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition&fbclid=IwAR3glNOgS4Ywa6oVHyEaMbUJXebp_nUUBXquAgnfYdOsm8KaXcEvXZGk43o

Le sénateur LR Henri Leroy a comparé l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, aux hommes trans et aux intersexes à de l’eugénisme et aux expériences nazies de Josef Mengele1. Il s’agit d’une nouvelle étape dans la violence homophobe dont ce parti – et ses prédécesseurs comme l’UMP ou le RPR – nous a habituéEs. Cela ne peut plus durer. Les homos et les trans ont été victimes du nazisme, persécutéEs, déportéEs, massacréEs. Comparer l’obtention d’un droit au nazisme confine, au-delà de la violence homophobe, à du négationnisme. Des familles qui ont donné la vie, des enfants déjà nés ou à venir, sont comparées aux nazis qui donnaient, eux, la mort, aux LGBT, aux personnes juives, rroms, handicapées, et à tant d’autres. Une telle comparaison n’est pas tolérable. Même si nous ne faisons aucune confiance à un parti qui défend les hiérarchies et discriminations légales et sociales fondées sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre, nous n’acceptons pas la banalisation de l’insulte et ce retournement indécent des victimes du nazisme : Henri Leroy doit être exclu de ce parti, immédiatement.

Jamais la haine homophobe ne serait autant banalisée sans la complaisance offerte aux associations qui militent pour le maintien des inégalités et des discriminations : La Manif pour tous, Alliance Vita, Civitas, Associations Familiales Catholiques, etc. Les médias qui leur déroulent le tapis rouge au nom du débat et de la liberté de parole – alors qu’ils n’invitent jamais de lesbiennes ou d’hommes trans directement concernéEs – portent une lourde responsabilité dans cet état de fait et doivent se remettre en cause. L’État qui finance ces structures – directement, par des subventions ; indirectement, par la défiscalisation des dons – soutient un combat pour les discriminations et les inégalités. Comment une confédération comme les Associations Familiales Catholiques dont le président dit publiquement « le problème c’est pas que les pédés » peut-elle encore recevoir de l’argent public ? Ces associations homophobes doivent être privées de tout soutien public.

Enfin, Emmanuel Macron et la majorité portent une lourde responsabilité dans la situation présente. En présentant l’égalité des droits et la reconnaissance de toutes les familles comme un problème « éthique », en multipliant les concertations inutiles, en reportant encore une fois l’ouverture de la PMA, en préférant ménager évêques et associations homophobes, le président de la République et son parti cautionnent les inégalités, font des lesbiennes, des hommes trans, des femmes célibataires et des autres personnes privées de la PMA des « problèmes » et ouvrent des boulevards pour les propos haineux dont celui d’Henri Leroy.

Alors que les agressions contre les personnes LGBTI explosent, alors que le surtaux de suicide pourtant documenté chez les jeunes homos, bi, trans ou intersexes se maintient sans aucune action concrète, la stratégie d’Emmanuel Macron, du gouvernement et de La République En Marche est homophobe et irresponsable. Elle doit prendre fin. L’ouverture de la PMA doit être adoptée, maintenant.

1« Je me rappelle que l’eugénisme a débouché, au siècle dernier, sur des expériences dramatiques, comme celles du professeur Mengele qui voulait jouer avec les gènes pour arriver à une race parfaite. Quand on joue avec les gènes, on ouvre la porte à tous les détraqués. » a-t-il déclaré à Nice-Matin le 12 novembre 2018.
En savoir plus sur : https://tetu.com/2018/11/13/un-senateur-lr-compare-la-pma-pour-toutes-aux-activites-dun-criminel-nazi/#g5U2CeVB3jKsjpAo.99

Premiers signataires :
Collectif Irrécupérables
FièrEs
Paris Women’s March
Support your Local Girl Gang
Mag Jeunes LGBT
Acceptess-T
Act Up-Paris
Centre LGBT de Touraine
CLAQ
Solidaires Etudiant.e.s Nice
Centre LGBT de Vendée
Collectif Rainbow Cité
La Nouvelle Lune
NRJKIR Paris 8

Personnalités :
Esther Benbassa, sénatrice EELV
Jean-Christophe Attias, historien et philosophe du judaïsme
Caroline Mécary, avocate au barreau de Paris et élue au Conseil de Paris